Déterminatifs - Fleurs de mon mal

Fleurs duMal
Aller au contenu
Déterminatifs qui donnent du Sens
Tous les hiéroglyphes ne sont pas de lettres, certains représentent ce qu’ils désignent dans leur image, servent comme déterminatifs, à confirmer la valeur phonétiques des signes précédents

ancienne écriture
Le mot « obélisque » dit « tekhen » représentation phonogrammes des consonnes t + kh + n
suivis de la silhouette stylisée de l’obélisque  

ancienne écriture
L’ajout de différent déterminatif à un mot de base identique, change sa fonction et son explication

Ancienne écriture

Explication de cette phrase dont la traduction est impossible, si l’on prend tous les hiéroglyphes présents pour des pictogrammes.

1 : Feuille de papyrus, plus
2 : Eau = C’est
3 : Oie, plus
4 : Déterminatif (homme) = (Mon) Fils
5 : Etoffe pliée, plus
6 : Lanière de sandale = (Qui) Fait vivre
7 : Bouche, plus
8 : Eau = (Mon) Nom
9 : Visage humain sur un trait vertical = Sur
10 : Fuseau, plus
11 : Poussin (complément phonétique), plus
12 : Déterminatif (rouleau de papyrus)= Stèle
13 : Natte, plus
14 : Eau = Cette

Sa signification réelle : «  C’est mon fils qui fait vivre mon nom sur cette stèle »
Un extrait d’épitaphe d’un général de guerre de la 12e dynastie

Tous Droits Réservés
Retourner au contenu