Les tombes - Fleurs de mon mal

Fleurs duMal
Aller au contenu
J’irais crier entre vos tombes

Un enfant ne doit pas faire ses premiers pâtés entre les tombes, cela peut devenir néfaste pour son évolution, âmes et ombres se rencontrent, voyagent entre stèles et dalles, la bonne humeur se transforme en larme au bord du drame

Les processions funéraires devraient être interdites aux bambins

Complots et conflits se figent à jamais dans le cerveau d’un enfant, qui tente de fuir ces terres malsaines, pleines de haines et de caveaux, où règne une odeur putride que mon esprit ne peut effacer.

Tradition familiale de mener les enfants au cimetière pour vénérer les morts, détester les vivants

Entre Cimetière et salon de thé, les conflits et complots familiaux vont de paire, savoir qui détrôner, savoir qui tuer pour réduire la lignée

Les familles ont changé en apparence, toujours une tendance à renouveler leur engeance

La mienne est trop éclatée, trop d’obus n’ont pas encore explosé

Peu de courtoisies sont échangées dans cet univers stérile, où quelques têtes finiraient bien décapitées, à la Bastille

Une intense déflagration émotionnelle ne se guérit pas contre comme une simple blessure qui disparait avec le temps.

Ne pouvant la surmonter sur l’instant, je me suis protégé pour éviter de la prendre de plein fouet   

Je tente de trouver le point d’origine de cette fureur qui vit en moi, une somme de toutes mes peurs entassées au fil de mon chemin, qui n’ont de lien entre elles, hormis l’intensité dans l’horreur

Je n’ai pas pris le temps de ressentir les bons moments, ni les mauvais, tous enfouis profondément en attendant le jour de leur sortie.

Ce qui n’est pas consommé sur le séant devient indigeste le siècle suivant.

Mon âme hypersensible a été fortement malmenée, j’ai aiguisé mes griffes pour me défendre et me protéger de tous ceux et celles, qui ont essayé de m’approcher en croyant pouvoir m’aduler.

Le respect se doit, la confiance se mérite

Méritez et vous serez récompensés, oubliez haine et mépris pour ne point tomber dans l’oubli.

Ici bas il n’y a de place pour ceux qui ourdissent complots et vilénies.


Tous Droits Réservés
Retourner au contenu